illustration Assurer la promotion des professions libérales

Vous exercez une profession libérale règlementée sur le territoire français et souhaitez promouvoir votre activité sur le Web ?

Cet article vous permettra de savoir si vous êtes concerné ou non par l’interdiction de publicité et de prendre connaissance des actions de communication sur le web que vous pouvez mettre en place en toute légalité.

Sommaire :

Temps de lecture : 4 minutes

Introduction

Pour vous trouver, 90% de vos clients potentiels vont vous « googleiser ». Dès lors, il est impératif pour vous démarquer de vos concurrents, attirer des clients dits « qualifiés » et assurer votre présence sur le web, de choisir les bons outils de communication et la bonne stratégie.

Il est à noter que toutes les professions libérales ne sont pas limitées dans leur communication. Seules les professions libérales réglementées (qui comptabilisent environ 60% des professions libérales en France) et régies par un ordre (ordre des médecins, ordre des avocats), sont soumises à des contraintes en matière de communication.

Ces professions sont principalement regroupées au sein de 4 secteurs d’activités :

  • comptable et financier,
  • santé,
  • juridique,
  • architecture et foncier.

Les coachs, consultants, par exemple, sont exempts de ces contraintes, car considérées comme professions libérales non règlementées.

Vous trouverez dans cet article la liste exhaustive des 38 professions règlementées, ainsi que la liste des canaux de communication à exploiter pour assurer la visibilité de votre activité et attirer de nouveaux clients.

Ce que dit la loi

Qui est concerné ?

Sont concernées les professions libérales réglementées, nécessitant un diplôme ou une qualification spécifique pour pouvoir être exercées, qui sont régies par un ordre et soumises à un code de conduite ou de déontologie.

En pratique, sont concernées les professions suivantes :

Secteur comptable et financier Secteur de la santé
► Commissaire aux comptes
► Expert-comptable
► Conseil en investissements financiers  
► Médecin
► Pharmaciens*
► Chirurgien-dentiste
► Directeur de laboratoire d’analyses médicales
► Infirmier libéral
► Vétérinaire
► Sage-femme
► Psychologue
► Psychomotricien
► Psychothérapeute
► Orthophoniste
► Orthoptiste
► Ostéopathe
► Masseur-kinésithérapeute
► Diététicien
► Chiropracteur
► Ergothérapeute
► Pédicure-podologue  
Secteur de l’assurance Secteur juridique
► Agent général d’assurance   ► Avocat
► Notaire
► Administrateur judiciaire
► Expert devant les tribunaux
► Mandataire judiciaire
► Mandataire judiciaire à la protection des majeurs
► Greffier auprès des tribunaux de commerce
► Huissier de justice
► Avoué auprès des cours d’appel
► Conseil en propriété industrielle  
Secteur de l’architecture et de l’immobilierAutres secteurs
► Architecte
► Expert géomètre
► Expert foncier  
► Commissaire-priseur
► Expert agricole
► Expert forestier  

* Les pharmaciens, exerçants une activité commerciale, doivent alors respecter des règles de publicité standard pour les médicaments délivrés sans ordonnance, à savoir qu’elle doit être sincère et non trompeuse. Un contrôle a priori des publicités sera effectué par l’ANSM, dans le respect des dispositions du code de la santé publique (CSP).

Ce qui est interdit

La publicité promotionnelle est interdite aux professions libérales règlementées. Elle se caractérise par la diffusion d’offres promotionnelles, de messages commerciaux poussant à la vente, ou encore de publicités comparatives.

Néanmoins, pour chaque profession libérale règlementée, chaque ordre auquel elle est rattachée défini les limites autorisées en matière de communication. Par exemple :

  • Pour les avocats : «La publicité et la sollicitation personnalisée sont permises à l’avocat si elles procurent une information sincère sur la nature des prestations de services proposées et si leur mise en œuvre respecte les principes essentiels de la profession. Elles excluent tout élément comparatif ou dénigrant.» – décret du 28 octobre 2014 n° 2014-1251
  • Pour les médecins : «La médecine ne doit pas être pratiquée comme un commerce. Sont interdits tous procédés directs ou indirects de publicité et notamment tout aménagement ou signalisation donnant aux locaux une apparence commerciale.» – article R.4127-19 du code de la santé publique)

La publicité en ligne de type SEA (Google ou Facebook Ads pour citer les leaders), n’est pas interdite à toutes les professions libérales règlementées. Consultez votre Ordre.

Ce qui est autorisé

Sont autorisés les contenus informatifs (présentation de l’activité, de sa spécialisation, de sa localisation et de ses horaires d’ouverture) et éducatifs (conseils et actualités).

Quelle stratégie adopter ?

Dans la mesure où seuls les contenus informatifs et éducatifs seront autorisés, toute action de communication promotionnelle sera sanctionnée.

Les professions libérales règlementées, pour assurer la promotion de leur activité et améliorer leur visibilité sur le web, devront alors adopter une stratégie dite d’« Inbound Marketing ». Elle consiste à adopter une stratégie de communication pluri-canal (où il est recommandé d’utiliser 3 à 5 outils de communication où assurer une présence forte) et à mettre en place une ligne éditoriale permettant la diffusion de contenus qualifiés.

Quelles actions de communication exploiter ?

Toute profession libérale réglementée, pour assurer la visibilité de son activité et attirer de nouveaux clients, devra idéalement exploiter l’ensemble des canaux de communication suivants :

  • La création d’un site web vitrine sobre et neutre
  • La publication d’articles découlant d’une ligne éditoriale
  • La création d’une fiche Google My Business
  • La création d’une fiche dans les Pages Jaunes
  • L’inscription dans les annuaires spécialisés par secteur d’activité
  • L’exploitation des réseaux sociaux (exemple : la création d’une page Facebook professionnelle, d’un compte Linkedin ou Twitter, l’intégration de groupes professionnels)
  • Les campagnes emailing pourvu qu’elles soient informatives (pour plus d’information, consulter l’article : Réussir sa campagne emailing)

Que retenir ?

Au fil des ans, la législation encadrant la promotion des professions libérales règlementées tend à s’assouplir, notamment pour les avocats, les médecins ou encore les pharmaciens (notamment de par la croissance exponentielles des activités de parapharmacie).

La proportion de professions libérales règlementées exploitant les potentialités du web pour assurer leur visibilité et la promotion de leur activité est assez faible comparativement aux professions non règlementées.

Il s’agit d’une vraie opportunité pour vous d’assurer votre présence sur le web, non seulement en vous référençant sur les annuaires dits généralistes de types Pages Jaunes ou Google My Business, mais surtout en bénéficiant du potentiel d’un site vitrine ou des réseaux sociaux.

N’hésitez pas à vous faire accompagner pour élaborer votre stratégie, définir et mettre en œuvre votre plan d’actions par un professionnel et à me contacter pour toute demande de conseils spécifiques ou d’accompagnement.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :