homme assis à son bureau face à un ordinateur

Construire un site web User friendly aux bonnes performances techniques

L’un des premiers freins qui conduit à l’abandon de la navigation sur un site est la faiblesse technique. Temps de chargement trop long, contenu non adapté au type d’appareil utilisé, site indisponible ou piraté feront fuir les utilisateurs.

De même, une ergonomie non user friendly vous garantira un taux de rebond élevé.

Pour cela, les pré-requis techniques et fonctionnels doivent être pensés en amont de la construction du site. 

SOMMAIRE :

 

1. L'analyse de risques

Tout projet de création de site web doit idéalement faire l’objet d’une analyse de risques. Cette analyse de risques vous permettra de lancer des actions préventives puis correctrices pour garantir la viabilité de votre projet. Solution de sauvegarde et de restauration, création d’un thème enfant, sécurisation de la base de données, gestion des incidents…

matrice de risques

Lorsque vous établissez votre cahier des charges, imaginez tous les risques auxquels vous pourriez être confrontés. Evaluez leur probabilité et leur gravité puis un plan d’actions préventives et correctives.

Il est recommandé d’anticiper cette phase, afin d’assurer durablement la pérennité de votre site.

2. Le maquettage

Phase indispensable à tout projet de création de site web, le maquettage permet de réfléchir en amont à l’arborescence et l’ergonomie de votre site web.

illustration création site internet code htlm css

Pensez expérience utilisateur et organisez votre contenu de manière logique et structurée. Respectez quelques règles (accès aux informations en 3 clics maximum, 7 onglets de menu maximum, affichage des informations clés au dessus de la ligne de flottaison du terminal d’affichage…).

Définissez également lors du maquettage le maillage interne de votre site.

 
illustration de maquette de site internet

Une fois ces spécificités identifiées, il vous restera à respecter ces quelques pré-requis :

  • Un nom de domaine pertinent et facilement mémorisable, (pensez au .net si .fr et .com sont pris),
  • Une charte graphique épurée et homogène, en cohérence avec votre image de marque. Le graphisme et le design ont également leur importance. Pour vous aider à créer votre charte graphique en cohérence avec votre image de marque, je vous invite à lire l’article : créer votre identité graphique (Ceci est un maillage interne !)
  • Un accès facile et rapide aux informations (classification, visibilité et présence d’un moteur de recherche accessible sur chaque page du site),
  • Une mise en avant des informations clés (nom de l’entreprise, coordonnées, contact),
  • Des liens vers les réseaux sociaux (entrants et sortants),
  • Un site interactif, incitant à l’action (pensez aux CTA),
  • Un site qui vous raconte (le story telling).

Lorsque le choix de la plate forme est opéré, il vous reste à penser la structure du site et son contenu. 

3. Le choix du CMS et de l'hébergeur

Des CMS du marché proposent des templates gratuitement exploitables qui vous permettront de réaliser des sites au rendu professionnel sans avoir de notion en développement web. 

Les principaux CMS du marché sont Drupal , Joomla, WordPress et Wix. Le choix dépendra de votre cahier des charges et des fonctionnalités dont vous avez besoin (module de paiement, réservation en ligne, espace abonnés, forum… 

Concernant l’hébergeur, privilégiez ceux ayant une bonne note technique  (disponibilité, incidents, temps de réponse, etc.) avant de faire votre choix. Il est également recommandé d’héberger votre site web proche géographiquement de votre cible.

4. Optimisez le référencement naturel : choisir le bon CMS

Le référencement naturel, ou SEO, est votre positionnement dans les résultats d’un moteur de recherches. Il répond pour être performant à quelques règles à appliquer.

Les moteurs de recherche scannent régulièrement les sites afin d’établir leur classification et leur classement. Les bons points sont principalement accordés en fonction de la performance technique, de la structuration, du contenu (qualité, pertinence) et de la fréquence de mise à jour de votre site. 

Le CMS de référence favorisant le référencement naturel est WordPress. Lié à Yoast SEO, ce CMS vous permettra d’optimiser votre contenu pour garantir son référencement dans les moteurs de recherche. 

5. Un site responsive

mockup responsive design

Il est indispensable que votre site web soit «responsive», c’est à dire adapté à tout type d’appareil (ordinateur, mobile, tablette) et navigateur. 

Si vous ne parvenez pas à créer un site parfaitement responsive, privilégiez alors l’affichage mobile (stratégie mobile first). 

Bien que les CMS du marché permettent de concevoir via l’interface de création des sites responsives, une vérification manuelle sur plusieurs appareils et navigateurs est toujours nécessaire

6. Les médias

Le format, la taille des médias impacte le temps de chargement de votre site web et donc sa performance technique. 

Privilégiez pour les images les formats jpeg, png ou WebP. 

Utilisez des plugins de compression d’image ou veillez dans votre bibliothèque de médias à ce que leurs dimensions et leurs poids soient adaptés. Visez pour chaque image un poids maximum de 50ko et 200ko pour les images pleine largeur.  

Pour les vidéos, privilégiez un stockage sur des plates formes tierces type Youtube ou Viméo.

Pour les documents à télécharger en pdf, veillez à les compresser.

7. La vitesse de chargement

La performance technique de votre site a un impact sur votre SEO et ne doit pas être négligée.

Visez un affichage de votre contenu en 3 secondes maximum. Pour vous y aidez, des plugins de mise en cache peuvent vous faire gagner de précieuses secondes.

Veillez également à nettoyer régulièrement votre bases de données, votre bibliothèque de média, et supprimez le CSS inutilisé. Le site unused-css.com peut vous y aider. 

8. Le contenu

L’usage de mots clés doit aussi être réfléchi. Pour cela, effectuez une recherche de mots clés en rapport avec votre activité. Des outils sont à votre disposition pour y parvenir (Yoast, Similar Web, Google Adwords, Google Trend, Google Search Console, Ahrefs, SEMrush, Ubersuggest, etc.). Misez sur leur pertinence plutôt que sur leur abondance et veillez à leur présence dans les différents contenus mais également dans les titres et sous titres.

Pour que votre SEO soit efficace, vous devrez catégoriser voire même sous catégoriser votre contenu d’une manière logique (utilisation de balises H2, H3, H4).

 Il vous est également recommandé de nommer les images en y positionnant des requêtes clés et d’ajouter des textes descriptifs aux vidéos afin qu’elles viennent elles aussi contribuer à votre SEO.

Une mise à jour fréquente de votre contenu doit aussi être opérée, a minima de manière mensuelle.

9. Netlinking et maillage interne

Les liens entrants (netlinking ou backlink) permettent aussi de renforcer votre référencement naturel. Privilégiez une fois encore la qualité à la quantité.  Basez vous sur  des partenariats avec des sites aux contenus similaires, à forte notoriété, et visant la même cible. 

De même, pensez au maillage interne en liant de manière cohérente vos pages et sections. 

10. Les call to actions

L’insertion de call to actions (bouton d’incitation à l’action) vous permettront l’atteinte de vos objectifs.

Pour déterminer quels CTA intégrer, identifiez donc au préalable quels sont vos objectifs : développer vos ventes, faire connaître votre savoir faire, partager vos contenus…

Et intégrez ensuite à votre site des incitations à l’action adéquats (ex : appel, prise de rendez-vous, partage d’articles sur les réseaux sociaux, abonnement à une newsletter, etc.).z

11. La recette

Pas question ici de recette de cuisine, mais de recette utilisateur.

Il s’agit de la phase de test, nécessaire avant toute mise en ligne. Identifiez tous les liens morts, les problèmes d’affichages, les fonctionnalités, veillez à ce que votre site soit bien responsive.

L’idéal est de mettre en place une équipe de plusieurs personnes chargées de réaliser la recette utilisateur. 

12. Assurez la pérennité de votre site web

Pour assurer la viabilité de votre site sur le long termes, plusieurs points sont à mettre en pratique.

Tout d’abord, effectuez une veille concurrentielle afin d’identifier les meilleurs pratiques à appliquer, notamment en termes de fonctionnalités innovantes, mais aussi afin d’identifier les points qui vous permettront de vous démarquer de la concurrence.

Ensuite, pour identifier les besoins des utilisateurs, mettez vous dans leur peau. Que cherchent-ils ? Quels sont leurs besoins ?

En fonction de ces éléments, mettez régulièrement à jour votre site web (ergonomie, design, contenu, CTA..).

13. Que retenir ?

Lorsque vous aurez identifié les exigences fonctionnelles et techniques de votre site puis assuré sa création, il vous restera à poursuivre vos efforts de veille et d’enrichissement et ainsi avoir un site web performant qui vous permettra d’accroître votre visibilité et de développer votre activité.

La construction de votre site web doit être faite avec le plus grand soin, car il sera la pièce maîtresse de votre communication digitale.

Pour une vision plus globale et pour vous aider à construire votre stratégie de communication digitale, je vous invite à télécharger le guide “Élaborer votre stratégie de communication digitale”. 

Que vous soyez débutant ou confirmé en marketing, vous y trouverez 2 guides au choix à télécharger en un clic et sans inscription.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :